Le Conseil de l'UE réduit à nouveau sa "liste noire" des paradis fiscaux

Après Aruba, la Barbade et les Bermudes en mai, la Dominique est également retirée de la liste de l'UE des pays et territoires non coopératifs à des fins fiscales.

Le Conseil de l’Union européenne vient de retirer la Dominique de la "liste noire" des États et territoires jugés non coopératifs sur le plan des échanges d'information d'ordre financier et fiscal établie par l'Union européenne. "La Dominique a pris les mesures nécessaires pour signer et ratifier la convention multilatérale de l'OCDE concernant l'assistance administrative mutuelle", explique le communiqué du Conseil. Il reste désormais onze pays sur cette liste des paradis fiscaux : les Samoa américaines, le Belize, les Fidji, Guam, les Îles Marshall, Oman, le Samoa, Trinité-et-Tobago, les Émirats arabes unis, les Îles Vierges américaines et le Vanuatu.

Le mois dernier, le Conseil avait retiré Aruba, la Barbade et les Bermudes de cette même liste, ces deux derniers figurant encore dans une "liste grise" d'États et de territoires qui se sont engagés à mettre en œuvre les principes de bonne gouvernance fiscale et ont entamé des réformes en ce sens.

© Copyright Editions Francis Lefebvre

Rechercher